•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Champignons et métaux lourds : dans le doute, ne mangez pas ce que vous avez cueilli

Une personne prend dans ses mains un champignon.

Une personne qui pense avoir cueilli des champignons dans une zone contaminée devrait s'abstenir de les manger.

Photo : iStock

« S'il y a du cadmium dans l'environnement, on s'attendrait à en trouver dans les champignons, parce que ce sont des organismes qui se nourrissent par absorption », affirme Louis Bernier, professeur de pathologie forestière et de génomique des champignons à l'Université Laval. Selon lui, les mycologues qui habitent dans les zones où l'on observe la présence de métaux lourds, comme le cadmium, devraient consommer avec parcimonie les champignons qu'ils récoltent. Il cite l'exemple de l'Europe, où des études menées dans des zones d'autocueillette contaminées ont confirmé le risque pour la santé associé à l'ingestion des champignons récoltés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi