•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Ici comme ailleurs, les milieux humides sont menacés plus que jamais

Un lac à l'eau calme est bordé d'arbres.

Au Canada, les milieux humides couvrent 13 % du territoire, soit 1,3 million de kilomètres carrés.

Photo : iStock

Même s'ils font partie des écosystèmes les plus productifs de la planète et malgré le fait qu'ils jouent un rôle majeur dans la lutte aux changements climatiques, les milieux humides ne jouissent pas de la protection dont ils devraient profiter. C'est du moins le constat que fait Alexandre Shields, journaliste spécialisé en environnement. Celui-ci souligne que de 1970 à 2015, l'être humain a détruit 35 % des zones humides de la planète, et ce rythme de destruction accélère depuis les années 2000.

Alexandre Shields note qu’à l’échelle planétaire, l’urbanisation rapide et l’accaparement des terres pour l'agriculture industrielle sont deux des facteurs majeurs expliquant le déclin et la destruction des milieux humides.

Vous aimez ce contenu? Consultez-en d'autres dans la section « Environnement » de notre site.

Certes, il existe un document – la Convention de Ramsar – signé par 170 pays membres des Nations unies dans lequel les signataires s’engagent à promouvoir une utilisation « rationnelle » des milieux humides, mais l’application de ses principes se fait très lentement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi