•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

La pandémie de COVID-19, une occasion de réfléchir au concept de pourboire

Deux femmes se demandent combien elles doivent laisser de pourboire à une table d'un restaurant.

La situation actuelle liée à la pandémie de COVID-19 met notamment en lumière la question du pourboire dans notre société.

Photo : iStock / LeoPatrizi

Si certaines personnes estiment qu'il est normal en temps de pandémie de donner des pourboires plus généreux à celles et ceux qui travaillent dans le milieu du service – restauration, coiffure, taxi –, d'autres affirment qu'elles n'ont pas les moyens, en raison de la crise, de payer davantage pour le service offert. En cette ère de COVID-19 où tout le monde est affecté par les événements des derniers mois, notre duo spécialisé en consommation, composé de Véronick Raymond et de Stéphane Garneau, se penche sur les enjeux liés au pourboire, qui sont complexes et pour lesquels les réponses ne sont ni noires ni blanches.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi