•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Nourriture spécialisée pour chats et chiens : entre bon sens et marketing

Un chat persan mange ses croquettes qui sont déposées sur le sol.

Selon l’Association de médecins vétérinaires du Québec, les propriétaires de chat dépensent 350 $ en moyenne chaque année pour nourrir leur animal.

Photo : iStock

« Les régimes alimentaires spécifiques à une race [de chats ou de chiens] en particulier ne sont pas que du marketing », affirme le vétérinaire Jean Gauvin, faisant ainsi référence aux dires de Cailin R. Heinze, nutritionniste vétérinaire à l'Université Tufts de Boston. Selon cette spécialiste, il y a une « certaine logique » derrière les diètes ultraspécialisées destinées à quelques races précises. Jean Gauvin note cependant qu'il manque de données scientifiques, à l'heure actuelle, pour définir hors de tout doute quels sont les besoins nutritionnels spécifiques pour tous les individus d'une même race.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi