•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les maringouins, objets de nombreux mythes

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h et 2 h)

Les maringouins, objets de nombreux mythes

Un moustique se pose sur une main humaine.

Un maringouin se pose sur une main humaine.

Photo : iStock

Contrairement à ce que certaines personnes pensent, les feuillus n'éloignent pas les maringouins, tout comme les conifères n'attirent pas ces petits insectes indésirables. En fait, l'abondance de maringouins dans un endroit donné varie surtout en fonction de la proportion de milieux humides ou marécageux dans un rayon de 1 à 2 kilomètres autour de l'endroit où vous vous trouvez. Christian Messier, professeur d'écologie forestière, déboulonne certains mythes au sujet des maringouins, notamment celui voulant qu'il y en ait plus dans le Nord québécois que dans les forêts situées plus au sud de la Belle Province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi