•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le confinement n'augmentera pas forcément le risque de dépendance aux jeux vidéo

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

En reprise tout l'été
Du mardi au samedi de 1 h à 2 h

Le confinement n'augmentera pas forcément le risque de dépendance aux jeux vidéo

Un adulte et un enfant jouent ensemble à un jeu vidéo.

Le fait de passer plus de temps qu'à l'habitude à jouer aux jeux vidéo n'est pas synonyme absolu de dépendance.

Photo : iStock

Le fait que de nombreuses personnes aient ces jours-ci beaucoup plus de temps qu'auparavant pour jouer aux jeux vidéo – confinement oblige – ne signifie pas pour autant qu'elles développeront une dépendance à ce loisir. Voilà ce qu'affirme Laurent LaSalle, chroniqueur spécialisé en jeux vidéo et en technologie. Après s'être entretenu avec une spécialiste de la question, il en arrive à la conclusion que le confinement n'augmentera pas nécessairement le risque de dépendance aux consoles et aux écrans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi