•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les infections transmissibles sexuellement et par le sang pourraient augmenter après la crise

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

En reprise tout l'été
Du mardi au samedi de 1 h à 2 h

Les infections transmissibles sexuellement et par le sang pourraient augmenter après la crise

Un homme tient dans ses mains un condom.

Il y aura nécessairement un désir de vivre plus intense qui suivra la période de confinement et, on s’en doute, une recherche de plaisir, particulièrement sexuel. C’est là que les gens devront se protéger.

Photo : iStock

Alors que les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) étaient déjà en hausse marquée au Québec avant l'éclosion de COVID-19, il y a fort à parier que cette augmentation se poursuivra pendant la période de déconfinement. C'est du moins l'opinion de Myriam Daguzan-Bernier, journaliste et étudiante en sexologie. Elle note que ces jours-ci, la priorité des autorités publiques est loin d'être accordée à la prévention et au dépistage des ITSS, ce qu'il faudrait pourtant faire, même en ces temps de pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi