•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l’effet bien réel du trafic aérien sur la fiabilité des prévisions météo

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

COVID-19 : l’effet bien réel du trafic aérien sur la fiabilité des prévisions météo

Un avion traverse le ciel avec des nuages au loin à l'horizon.

Moins de vols signifie moins de fiabilité en matière de prévisions météorologiques.

Photo : iStock

La baisse impressionnante du trafic aérien partout sur la planète, conséquence de la pandémie de COVID-19, a des répercussions immédiates sur la précision des prévisions météorologiques. Ève Christian, météorologue et journaliste scientifique, explique que les avions, au même chapitre que les stations d'observation, les ballons-sondes et les satellites, sont « d'une importance capitale » pour dresser un portrait juste des conditions météorologiques à venir. En l'absence des données colligées par les avions, les modèles peuvent être faussés, ce qui augmente le risque d'erreurs dans les prévisions.

Ève Christian explique que le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT) a effectué une simulation, l’an dernier, au cours de laquelle des scientifiques ont comparé les prévisions météorologiques établies sans les données recueillies par l’industrie aéronautique à celles qui en avaient tenu compte.

L’étude a clairement constaté qu’il y a un biais induit dans les prévisions sans données aéronautiques, en particulier pour les prévisions à court terme, celles-là qu’on préfère et qu’on veut savoir plus particulièrement.

Ève Christian, météorologue et journaliste scientifique

Selon Ève Christian, les résultats de l’étude menée par le CEPMMT démontrent toute l’importance que l’aviation joue dans la fiabilité des prévisions météorologiques.

Par ailleurs, la réduction de la pollution atmosphérique liée à la diminution du trafic aérien ne semble pas avoir d’effet sur les conditions météorologiques à proprement parler.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi