•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Le lien fort probable entre le coronavirus et la baisse mondiale de la pollution

Un avion au centre d'une traînée blanche dans le ciel.

L'aviation civile, qui compte pour environ 2 % des émissions mondiales de GES, a beaucoup diminué ses activités depuis quelques semaines.

Photo : Reuters / David Gray

La pandémie de coronavirus semble avoir des répercussions importantes sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) produites un peu partout dans le monde. Même s'il est difficile pour l'instant de mesurer cette diminution, il n'en demeure pas moins que toutes les mesures d'urgence mises en place dans chaque pays ont grandement contribué à réduire l'activité économique, et donc, du même coup, à réduire les émissions de GES. C'est du moins ce que note Guillaume Rivest, journaliste spécialisé en environnement.

En Chine, foyer de l’éclosion du coronavirus, les émissions de GES ont diminué de façon draconienne depuis quelques semaines. Guillaume Rivest cite le chercheur finlandais Lauri Myllyvirta, analyste principal au Center for Research on Energy and Clean Air, qui a évalué que les émissions chinoises avaient diminué de l’ordre de 25 % depuis le début de l’année. Il évoque même le chiffre de 35 %, dans un scénario moins conservateur.

Cette baisse est notamment attribuable à l’impressionnante diminution du nombre de vols intérieurs et internationaux, de l’ordre de 80 % depuis le début de l’année. Cela représente environ 13 000 vols quotidiens.

Les fermetures d’usines, de commerces ainsi que la baisse générale de la consommation ont, elles aussi, fort probablement un rôle à jouer dans la diminution des émissions de GES, non seulement en Chine, mais également partout ailleurs dans le monde.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi