•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

La surconsommation de sucre, plus psychologique que physiologique

Une canette de boisson gazeuse fraîchement ouverte.

Les boissons gazeuses, les jus et les aliments ultratransformés contiennent énormément de sucre.

Photo : Radio-Canada

« Ce n'est pas que les rages de sucre n'existent pas, c'est que la source est peut-être plus [sur le plan] psychologique que la substance elle-même », souligne la nutritionniste Catherine Lefebvre en parlant de la surconsommation de sucre. L'auteure du livre Sucre : vérités et conséquences plaide que l'environnement dans lequel une personne consomme la substance et l'état psychologique dans lequel elle se trouve au moment de la consommation offrent probablement plus de pistes de réflexion que la simple dépendance au sucre, qui n'a d'ailleurs pas encore été prouvée scientifiquement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi