•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Consommer de l’ayahuasca, une expérience qui peut être terrifiante

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h et 2 h)

Consommer de l’ayahuasca, une expérience qui peut être terrifiante

Une marmite d'ayahuasca est en préparation.

L’ayahuasca est une décoction utilisée dans des rituels chamanes et indigènes au Brésil, au Pérou et en Colombie.

Photo : CBC/Mark Kelly

« L'ayahuasca, c'est un hallucinogène qui provoque des visions, un état de conscience différent de la normale et des effets de transe. [...] Habituellement, les gens qui prennent ça ont la peur de leur vie. » Voilà comment la toxicologue Tamara Diallo décrit les effets de l'ayahuasca, un breuvage chamanique utilisé en Amazonie. Concocté à partir de deux plantes qui poussent principalement en Amazonie, l'ayahuasca contient un puissant hallucinogène, le DMT. Selon Tamara Diallo, les gens tentés de consommer cette drogue à la popularité croissante devraient prendre toutes les précautions nécessaires afin d'éviter des scénarios catastrophes.

« C’est très demandant physiquement et psychologiquement pour le corps », souligne Tamara Diallo à propos de l’ayahuasca, qui est illégal au Canada.

La toxicologue indique qu’une personne qui consomme ce breuvage hallucinogène peut vomir, uriner, déféquer et halluciner les pires choses. Certaines, par exemple, ont l’impression de vomir des serpents pendant leur expérience.

C’est comme avoir un billet gratuit pour voir l’enfer ou le paradis, ou parler à dieu.

Tamara Diallo, toxicologue

Tamara Diallo est catégorique : une personne qui souhaite consommer de l’ayahuasca doit se préparer, et ne pas prendre cette expérience à la légère.

C’est important de savoir ce qu’on prend, de savoir la dose qu’on prend, de se connaître soi-même, de savoir quelle [pourrait être sa] réaction, d’être accompagné aussi par des personnes qui connaissent les réactions liées à la consommation d’ayahuasca.

Tamara Diallo, toxicologue

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi