•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>The Guardian</em>, le journal qui a redéfini la façon d'aborder le climat

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h et 2 h)

The Guardian, le journal qui a redéfini la façon d'aborder le climat

Des personnes manifestent pour exiger des actions de la part des décideurs par rapport à l'urgence climatique.

Des personnes manifestent à Biarritz, en France, pour réclamer des actions des gouvernements par rapport à l'urgence climatique.

Photo : Reuters / Stephane Mahe

« Traditionnellement, on parle de "changements climatiques" et de "réchauffement climatique". The Guardian, son engagement, c'est d'utiliser un nouveau vocabulaire, qui est "urgence climatique", "crise climatique", même "rupture climatique" », explique Amélie D. Boisvert, professeure adjointe au Département de journalisme de l'Université Concordia, au sujet du quotidien britannique. Estimant que le vocabulaire journalistique utilisé pour parler du climat ne correspond plus à la réalité actuelle, The Guardian a décidé de prendre la situation à bras-le-corps, et bien d'autres médias lui ont emboîté le pas.

Dans la foulée de la décision du quotidien de référence britannique, de nombreux médias, comme CNN, The Independent, Toronto Star, Reuters, The Associated Press et La Presse canadienne, ont changé leur lexique et leur vocabulaire lorsque vient le temps de traiter de nouvelles ou d’évènements à propos du climat.

Non seulement les termes employés pour parler du climat ont changé depuis quelques mois dans de nombreux médias, mais la quantité de reportages consacrés à cette question a également doublé un peu partout.

La décision du quotidien The Guardian s’inscrit dans le contexte de l’action du groupe Covering Climate Now, un réseau mondial de plus de 300 journaux qui se sont engagés à couvrir davantage la crise du climat.

Il faut faire une couverture à la mesure de la réelle menace qui plane. Donc, c’est un peu ça l’argument du côté du Guardian et des gens qui sont dans Covering Climate Now.

Amélie D. Boisvert, professeure adjointe au Département de journalisme de l'Université Concordia
Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi