Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

L'animateur Mathieu Dugal
Audio fil du jeudi 7 novembre 2019

Obésité : la génétique et l'exposition à la malbouffe en désavantagent plusieurs

Publié le

Un homme obèse mesure son tour de taille.
L’activité et la restriction calorique peuvent aider à combattre le surpoids, mais la science montre que les gènes et les facteurs environnementaux jouent un très grand rôle dans l'obésité.   Photo : iStock

L'incapacité qu'ont certaines personnes obèses à perdre du poids n'est pas exclusivement de leur fait. Voilà ce qu'affirme Benoît Arsenault, chercheur à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec. « Il y a une épidémie d'obésité, mais il n'y a pas une épidémie de manque de volonté », note le professeur agrégé à la Faculté de médecine de l'Université Laval. Selon lui, la prédisposition génétique et de nombreux facteurs environnementaux, comme l'exposition chronique à la malbouffe, nuisent considérablement à des millions de Québécoises et Québécois dans leur quête de perte de poids.

Chargement en cours