•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le coût environnemental énorme des bateaux de croisière

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

En reprise tout l'été
Du mardi au samedi de 1 h à 2 h

Le coût environnemental énorme des bateaux de croisière

Audio fil du jeudi 5 septembre 2019
Une navire de croisière navigue dans les eaux d'une ville.

L'industrie des bateaux de croisières pollue énormément.

Photo : iStock

« Globalement, on parle d'un bilan environnemental qui semble [...] très lourd », note Alexandre Shields, journaliste au quotidien Le Devoir, à propos de l'industrie des navires de croisière, dont la clientèle est appelée à doubler d'ici 10 ans. « Les émissions de gaz à effet de serre atteignent de 4 à 5 tonnes par passager, par croisière. Pour vous donner une image, c'est l'équivalent de rouler environ 20 000 kilomètres en voiture. »

Alexandre Shields souligne que les paquebots, dont certains peuvent accueillir jusqu’à 6000 passagers, consomment énormément de mazout lourd, soit jusqu’à 200 000 litres par jour. « C’est un carburant qui émet beaucoup plus d’oxyde de souffre qu’une voiture normale, ou même que le carburant au diesel qui est utilisé dans certaines voitures. »

Ce polluant-là est reconnu pour non seulement acidifier les milieux naturels, terrestres et aquatiques, mais aussi pour nuire sérieusement à la qualité de l’air des villes qui accueillent ces navires-là, puisque les moteurs tournent 24 h sur 24, 7 jours sur 7.

Alexandre Shields, journaliste au quotidien Le Devoir

Les croisiéristes s'empoisonnent

Les paquebots nuiraient également à la qualité de l’air que respirent les croisiéristes. Alexandre Shields cite une enquête journalistique britannique menée par la chaîne Channel 4, qui a permis de découvrir que les croisiéristes respirent un air très chargé en particules fines.

Dans certains cas, le niveau de pollution atmosphérique sur un bateau serait équivalent à celui enregistré dans des villes comme Delhi ou Shanghai.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi