Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

L'animateur Mathieu Dugal
Audio fil du vendredi 3 mai 2019

L’intelligence artificielle pourrait-elle prévenir les guerres?

Publié le

Des soldats défilent en Syrie.
L'intelligence artificielle peut parvenir à trouver les points en commun entre les différents conflits armés et nous permettre de comprendre comment ils prennent forme.   Photo : Reuters / Aboud Hamam

Même si tous s'entendent pour dire qu'elle est horrible, la guerre n'a ni frontière ni époque. L'intelligence artificielle pourrait-elle venir à bout de cette épidémie guerrière? C'est la question à laquelle ont voulu répondre des chercheurs de l'Université d'Oxford, au Royaume-Uni. La journaliste Chloé Freslon nous explique que leur modèle n'offre pas de solution miracle, mais qu'il propose des pistes intéressantes.

Ces chercheurs ont mis au point un logiciel imitant la société humaine et permettant de simuler le comportement de groupes d’individus. Ce modèle contient des milliers d’agents représentant différentes ethnies, religions et nationalités, entre autres.

Le premier constat qui émane de cette expérience : l’être humain est de nature pacifique. Même en temps de crise, par exemple en cas de catastrophe naturelle, les humains simulés ont tendance à se réunir pacifiquement.

Toutefois, dans certaines situations, il arrive que la violence apparaisse, notamment lorsqu’un groupe remet constamment en question les croyances fondamentales – comme la religion – qui définissent un autre groupe.

Justin Lane, l’un des chercheurs travaillant avec cet outil, souligne cependant qu’il est plutôt rare que des humains entrent en guerre pour des raisons religieuses, d’après ce que nous démontre l’histoire.

Le modèle de ces chercheurs ne permet donc pas de prévenir les guerres directement, mais il offre un moyen de comprendre comment elles naissent. C’est ensuite à l’humanité de se servir de cette compréhension pour éviter les conflits.

Consultez les sources et les références de cette chronique sur la page d’accueil de l’émission.

Chargement en cours