•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment fonctionne l’effet placebo?

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

En reprise tout l'été
Du mardi au samedi de 1 h à 2 h

Comment fonctionne l’effet placebo?

Audio fil du vendredi 15 mars 2019
Des comprimés d'oxycodone et d'acétaminophène

L'effet placebo peut véritablement être utilisé pour réduire ou même éliminer des symptômes causés par des maladies, mais il ne traite pas les causes de ces symptômes.

Photo : La Presse canadienne / Graeme Roy

Saviez-vous qu'il existe une condition bénigne très courante dans la population qui fait en sorte que presque tout le monde a le pied gauche un peu plus chaud que le pied droit? En vous concentrant bien, vous pourrez sentir cette légère différence de température liée à la position du coeur, légèrement décalé à gauche dans le thorax. Si vous avez distingué cette différence, vous avez ressenti l'effet placebo, puisque cette condition n'existe pas en réalité, comme nous l'explique Viviane Lalande, doctorante en génie mécanique et vulgarisatrice scientifique.

Cet exemple, tiré d’une intervention du directeur du Fonds de recherche du Québec Serge Marchand dans une conférence sur l’effet placebo (Nouvelle fenêtre), illustre bien le pouvoir de ce phénomène.

Cet effet est issu d’un traitement qui n’a pas d’efficacité spécifique, mais qui agit quand même sur nous en nous rassurant. Et oui, il fonctionne vraiment!

Si vous avez ressenti la différence de chaleur entre vos pieds en lisant le début de cet article, vous auriez pu mesurer cette différence à l’aide de capteurs, tellement l’effet placebo est efficace. Ce phénomène peut donc bel et bien modifier l’état physiologique d’une personne.

Attention toutefois : l’effet placebo ne traite que les symptômes et non la cause d’un mal. Un patient enrhumé qui boirait une tisane au miel et au citron pourrait voir son mal de gorge diminuer par le biais de l’effet placebo, mais le virus du rhume serait toujours présent et actif dans son organisme.

C’est pourquoi le recours aux médecines alternatives, qui reposent souvent sur l’effet placebo dans leurs traitements, est à proscrire pour le traitement de maladies sérieuses comme le cancer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi