•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Rattrapage du 14 oct. 2020 : Contraception au masculin, son des publicités et vie humaine

Rattrapage

  • La contraception, encore une affaire presque exclusivement féminine

    « C'est un peu le néant du côté de la contraception masculine, mais il y en a quand même », affirme l'autrice et étudiante en sexologie Myriam Daguzan Bernier au micro de Moteur de recherche. La chroniqueuse résume l'histoire de la contraception, de ses débuts dans les années 1950, où la pilule était aussi testée sur les hommes, jusqu'à aujourd'hui, où elle est essentiellement l'affaire des femmes.

  • Le son fort des publicités à la télévision, une affaire de compression dynamique

    Vous avez l'impression que les messages publicitaires qui interrompent ce que vous regardez sur votre écran sont tonitruants comparativement au doux son de votre programmation? Vous avez à la fois tort et raison. « En fait, le son n'est pas plus fort, mais votre perception qu'il l'est est bel et bien réelle », résume le spécialiste en marketing Christian Bourque. Celui-ci mentionne que pour contourner la réglementation en cours sur l'intensité sonore des publicités, de nombreux publicitaires ont recours à la compression dynamique, une technique qui consiste à relever l'amplitude des éléments audio qui se trouvent en dessous du niveau maximal sans pour autant modifier le volume du son.

  • Calculer la valeur d’une vie humaine, une tâche à la fois ingrate et nécessaire

    Une vie humaine au Canada vaut en moyenne entre 6 et 10 millions de dollars. Voilà ce qu'indique Martin Boyer, professeur titulaire au Département de finance à HEC Montréal. Celui-ci concède que la valeur de la vie statistique, une donnée mathématique bien connue des décideurs publics d'un peu partout sur la planète, est ingrate. Cela dit, elle permet aux sociétés de faire des choix qui sont certes parfois difficiles, mais nécessaires. « C'est cruel un peu de regarder ça, mais étant donné les limites de ressources qu'ont les pays et les ménages, des fois, il faut juste faire un choix [concernant l'endroit] où on doit mettre son argent. »

Vous aimerez aussi