•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Rattrapage du 23 sept. 2020 : Gaz et éléments, coma artificiel, et bibliothèque

Rattrapage

  • Développer la littératie numérique des aînés grâce aux bibliothèques publiques

    De nombreuses personnes âgées se sont retrouvées isolées au cours des derniers mois en raison de la pandémie de COVID-19, et cet isolement a été d'autant plus difficile à vivre pour celles qui souffrent d'un certain handicap numérique. Or, les bibliothèques publiques du Québec peuvent venir en aide à ces personnes afin qu'elles perfectionnent leur littératie numérique. C'est du moins ce qu'affirme Laureen Moock-Colombani, responsable de la bibliothèque multiculturelle de Laval et présidente de l'organisme Bibliopresto. « J'encourage les gens et [surtout] les personnes aînées à prendre contact avec leur bibliothèque de quartier [...] et à se renseigner sur ce qui est offert », dit-elle.

  • Il est peu probable qu'il y ait des gaz ou des éléments inconnus ailleurs dans l'univers

    Dans l'état actuel de la science, nous avons une assez bonne idée des gaz et des éléments qui se trouvent un peu partout dans l'univers, et selon les lois de la physique comme nous les connaissons, il est quasi impossible qu'il y ait des éléments dont nous ignorons encore l'existence aux confins de l'espace. Telle est l'observation que fait l'astrophysicienne Nathalie Ouellette. La coordonnatrice de l'Institut de recherche sur les exoplanètes souligne que même si de nouveaux éléments existaient quelque part, ils seraient si instables qu'ils disparaîtraient en quelques instants.

Vous aimerez aussi