•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h et 2 h)

Rattrapage du 11 fév. 2020 : Déconnexion, arbres et CO2, et transhumanisme

Rattrapage

  • Compensation d’émissions carbone : il faut planter des feuillus, pas des conifères

    « Il ne faut pas planter des conifères au Québec si on veut compenser nos émissions de CO2 pour combattre les changements climatiques. Il faut planter des feuillus », tranche Christian Messier, professeur d'écologie forestière. Il explique que les feuillus ont tendance à être plus bénéfiques pour le climat, notamment parce qu'ils réfléchissent mieux le rayonnement solaire, un phénomène appelé albédo. Selon lui, il faut privilégier la plantation de feuillus comme le chêne rouge ou le peuplier hybride, et aussi miser sur une diversité d'espèces.

  • Droit à la déconnexion après le travail : à l'employeur de fixer ses attentes

    Il revient aux entreprises de signifier leurs attentes à leur personnel en matière de politique de déconnexion en dehors des heures de travail. Voilà ce que dit Janie-Pier Joyal, avocate en droit du travail. Devant la pression, justifiée ou pas, que peuvent ressentir des gens pour consulter leurs courriels le soir ou la fin de semaine, il apparaît clair à Me Joyal que l'employeur doit clarifier la situation. « Est-ce que c'est vraiment le milieu de travail qui crée cette pression-là? Je ne suis pas certaine, mais oui, je suis certaine qu'il y a des milieux de travail, aussi, qui créent cette pression-là. On répond? On ne répond pas? Je pense que c'est à l'employeur de mettre en place des politiques. »

Vous aimerez aussi