•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h)

Rattrapage du 21 janv. 2020 : Cyborg, pétrole et empreinte carbone, et poissons

Rattrapage

  • Techniquement, une personne portant un stimulateur cardiaque est un cyborg

    Ce n'est pas l'image qu'on se fait traditionnellement d'un cyborg, mais une personne qui porte un stimulateur cardiaque en est bel et bien un. C'est du moins ce que plaide Charles Prémont, journaliste scientifique, puisque la définition en sens large d'un cyborg repose sur le concept d'un être humain ayant reçu des greffes de parties mécaniques ou électroniques. Selon lui, la véritable question, en cette ère où tout le monde possède une identité numérique, est davantage de savoir qui n'est pas un cyborg. « Ne pas l'être du tout, c'est peut-être là, le défi. »

  • Oui, les poissons peuvent être malades et avoir mal

    On a longtemps pensé que les poissons ne ressentaient pas la douleur, mais il s'agit d'une fausse croyance, car ils sont dotés de toutes les structures anatomiques nécessaires pour ressentir un équivalent de douleur. C'est du moins ce qu'affirme Claire Grosset, vétérinaire à l'Aquarium du Québec et professeure adjointe en médecine zoologique à l'Université de Montréal. « La seule chose qui est différente chez les poissons [par rapport aux mammifères], c'est qu'il leur manque un néocortex, la partie supérieure du cerveau qui permet de dire : "J'ai mal, et je suis conscient que j'ai mal" », explique-t-elle.

Vous aimerez aussi