•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h et 2 h)

Rattrapage du 15 janv. 2020 : Aide humanitaire, hypnose et femmes pilotes

Rattrapage

  • Bénévolat après une catastrophe naturelle : une idée plus ou moins judicieuse

    Les catastrophes naturelles, comme les feux de forêt qui touchent l'Australie, poussent certaines personnes à vouloir se rendre sur place pour apporter de l'aide aux victimes. Bien que vertueuse, il ne s'agit pas de la meilleure idée. « Les intervenants du monde de l'humanitaire à qui j'ai eu l'occasion de parler ces dernières années m'ont tous dit la même chose : à moins d'avoir des compétences recherchées en situation de crise et de se rendre sur place à l'invitation d'une organisation non gouvernementale, débarquer en touriste en levant la main pour dire "Je veux sauver les koalas!" n'est pas la meilleure chose à faire », explique Marie-Julie Gagnon, chroniqueuse voyage.

  • Aviation civile : les femmes pilotes sont encore très peu nombreuses

    Le pilotage d'avion est encore une chasse gardée masculine un peu partout dans le monde, y compris au Canada. Les chiffres peuvent varier selon les sources, mais les femmes représentent entre 3 % et 10 % des pilotes au pays. Cette tendance pourrait cependant changer au cours des prochaines années, car le Canada aura besoin de 7300 nouveaux et nouvelles pilotes d'ici 2025. Pauline Seiter, une copilote de 25 ans qui travaille très souvent aux commandes d'un Boeing 737, aborde au micro de Matthieu Dugal la réalité du métier d'un point de vue féminin.

  • L'hypnose médicale, une pratique qui semble efficace et qui gagne du terrain

    D'un point de vue médical, l'hypnose semble bel et bien fonctionner pour certaines personnes, notamment celles qui sont aux prises avec des douleurs chroniques, l'anxiété ou encore la dépression. C'est du moins ce que démontrent des études. Dave Ellemberg, neuropsychologue et professeur titulaire à l'Université de Montréal, fait l'abc de l'hypnose, qui gagne en popularité auprès des médecins, des dentistes et des psychologues, entre autres.

Vous aimerez aussi