•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moteur de recherche

Moteur de recherche

Avec Matthieu Dugal

Du lundi au jeudi de 19 h à 20 h
(en rediffusion le samedi à 1 h et 2 h)

Rattrapage du 27 nov. 2019 : Urbanisme, solitude et ayahuasca

Rattrapage

  • Repenser nos villes et nos bâtiments pour vaincre la solitude

    Jardins communautaires, espaces communs dans les tours à condominiums, édifices hybrides pour jeunes et personnes âgées : voilà des solutions mises de l'avant par certaines villes et autres architectes pour rompre avec l'isolement et la solitude, des réalités considérées comme un véritable problème de santé publique dans certains pays. Marc-André Carignan, chroniqueur en politique, en affaires municipales et en développement urbain, explique qu'il est impératif de revoir les modèles d'architecture des bâtiments urbains ainsi que la façon de penser les villes afin de favoriser les rencontres entre individus.

  • Consommer de l’ayahuasca, une expérience qui peut être terrifiante

    « L'ayahuasca, c'est un hallucinogène qui provoque des visions, un état de conscience différent de la normale et des effets de transe. [...] Habituellement, les gens qui prennent ça ont la peur de leur vie. » Voilà comment la toxicologue Tamara Diallo décrit les effets de l'ayahuasca, un breuvage chamanique utilisé en Amazonie. Concocté à partir de deux plantes qui poussent principalement en Amazonie, l'ayahuasca contient un puissant hallucinogène, le DMT. Selon Tamara Diallo, les gens tentés de consommer cette drogue à la popularité croissante devraient prendre toutes les précautions nécessaires afin d'éviter des scénarios catastrophes.

Vous aimerez aussi