Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Michel C. Auger
Audio fil du mardi 5 juin 2018

Enquête nationale sur les femmes autochtones : six mois ne suffiront pas

Publié le

La commissaire Michèle Audette prenant la parole à l'ouverture des audiences de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées à Montréal, le 12 mars 2018
La commissaire Michèle Audette prenant la parole à l'ouverture des audiences de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées à Montréal, le 12 mars 2018   Photo : Radio-Canada

L'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées (ENFFADA) aura finalement six mois de plus pour terminer ses travaux, plutôt que les deux ans que demandaient les commissaires. Selon Viviane Michel, la tâche sera insurmontable pour cette organisation qui a commencé ses travaux de façon cahoteuse.

La présidente de la Fédération des femmes autochtones du Québec se demande entre autres comment l'ENFFADA pourra examiner tous les problèmes systémiques relatifs au système de justice. Tout comme la commissaire Michèle Audette, son groupe réfléchit à l'éventualité de carrément se retirer de la démarche.

Chargement en cours