•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Midi info

Avec Michel C. Auger

En semaine de 11 h 30 à 13 h

Avancées majeures en génétique : entre crainte et espoir

Audio fil du lundi 7 août 2017
Après les organismes génétiquement modifiés (OGM), verra-t-on des humains génétiquement modifiés (HGM)?

Après les organismes génétiquement modifiés (OGM), verra-t-on des humains génétiquement modifiés (HGM)?

Photo : iStock

Les modifications génétiques d'un embryon humain doivent demeurer au stade de la recherche en laboratoire, selon Sylvain Moineau, professeur titulaire au Département de biochimie, de microbiologie et de bio-informatique de l'Université Laval. La publication d'un article dans la revue Nature faisait état récemment d'avancées majeures dans le traitement et la prévention des maladies héréditaires.

En entrevue avec Manon Globensky, Sylvain Moineau soutient que les scientifiques ne sont pas prêts à faire ce type de modifications génétiques sur des embryons humains notamment parce que la technologie n'est pas encore suffisamment fiable.

Il ajoute que, d'un point de vue éthique, le sujet est loin de faire l'unanimité. D'ailleurs, au Canada, l'encadrement concernant les modifications génétiques est très sévère.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi