•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Auschwitz, 75 ans après : « Ne soyez pas indifférents »

Midi info

Avec Michel C. Auger

En semaine de 11 h 30 à 13 h

Auschwitz, 75 ans après : « Ne soyez pas indifférents »

Chemin de fer menant à l'entrée de l'ancien camp nazi d'Auschwitz-Birkenau.

L'entrée de l'ancien camp nazi d'Auschwitz-Birkenau.

Photo : La Presse canadienne / CZAREK SOKOLOWSKI

Il y a 75 ans, le 27 janvier 1945, les troupes soviétiques libéraient le camp d'Auschwitz-Birkenau. Entre 1941 et 1945, 1,1 million de personnes y ont été tuées, dont 1 million de Juifs d'Europe.

Quelles leçons doit-on tirer des horreurs d’Auschwitz aujourd’hui? « Les génocides commencent avec une tolérance envers la discrimination, envers le langage de la haine. Bien sûr, pas toutes les discriminations finissent par un génocide, mais tous les génocides commencent par la discrimination », explique le journaliste intellectuel polonais Konstanty Gebert.

Ces commémorations annuelles de la libération du plus grand camp de concentration et d’extermination nazi sont également l’occasion de souligner l'actuelle montée de l’extrême droite et de l’antisémitisme. Une situation observée partout dans le monde, rappelle-t-il.

« Malheureusement, la Pologne n’est pas un cas isolé. ­Quand on regarde vers l’Occident, [...] il y a toute une montée d’un nationalisme et d’une xénophobie qu’on croyait déjà éliminés », se désole Konstanty Gebert.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi