•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Midi info

Avec Michel C. Auger

En semaine de 11 h 30 à 13 h

Où en est l’Australie dans la lutte contre les changements climatiques?

Un homme parle devant des micros. Il est entouré de plusieurs personnes

Le premier ministre australien Scott Morrison.

Photo : The Associated Press / Joel Carrett

Alors que de nombreux feux de forêt ravagent le sud-est de l'Australie, le premier ministre, Scott Morrison, est critiqué pour son climatoscepticisme, la lenteur de sa réaction et sa proximité avec le secteur minier.

« En matière d’environnement, Scott Morrison est sur la même ligne que Donald Trump ou Jair Bolsonaro, au Brésil : c’est-à-dire proche de l’industrie des énergies fossiles et soucieux des intérêts économiques de son pays, quitte à sacrifier pour cela la cause du climat », explique François Gemenne, chercheur à l’Université de Liège et membre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

L'importance du secteur extractif complique l'atteinte des objectifs de réduction de gaz à effets de serre que l'Australie s'est fixés dans le contexte de l'Accord de Paris.

« L’Australie est très dépendante du secteur minier et, donc, des énergies fossiles, explique le chercheur. C’est une économie qui reste prisonnière des énergies fossiles, comparable d’une certaine manière à celle du Canada, qui est aussi très dépendante des industries minières et du secteur pétrolier. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi