•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le rachitisme infantile, de retour au Québec

Midi info

Avec Manon Globensky

En semaine de 11 h 30 à 13 h

Le rachitisme infantile, de retour au Québec

Rattrapage du mardi 19 novembre 2019
Des pieds de bébé sur une main d'adulte.

Hausse du rachitisme au Québec.

Photo : iStock

Le rachitisme avait été éradiqué dans les années 50 avec l'ajout de vitamine D dans le lait, mais il y a un retour de la maladie avec l'avènement des nouvelles tendances alimentaires, explique la pédiatre et professeure à l'Université McGill Julie St-Pierre.

Elle fait ce constat sans vouloir commenter spécifiquement l’enquête du Service de police de la Ville de Montréal, qui se penche présentement sur le cas d’un bébé de 15 mois. Ce dernier pesait 6 kilos au moment où il a été hospitalisé, ce qui est le poids moyen d’un bébé de deux mois et demi. L’alimentation végétalienne stricte de ses parents serait en cause.

Elle fait une mise en garde : « le rachitisme cause des retards de développement au niveau de l’enfant, mais ça peut aller jusqu’à du retard mental et, dans des cas extrêmes, des cas qui sont irréversibles. »

Selon la Dre Julie St-Pierre, pour bien encadrer les familles qui suivent des modes d’alimentation différents, il faut établir un lien de confiance avec elles si on veut les convaincre de faire des ajustements à leur alimentation.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi