Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Michel C. Auger
Audio fil du jeudi 10 octobre 2019

La face cachée du débat des chefs

Publié le

Elizabeth May, Justin Trudeau, Andrew Scheer, Maxime Bernier, Yves-François Blanchet et Jagmeet Singh sur le plateau du débat.
Les six chefs fédéraux se sont affrontés lundi en anglais et croisent le fer pour une dernière fois ce soir.   Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

C'est aujourd'hui qu'aura lieu la dernière joute oratoire entre les six candidats fédéraux avant le scrutin du 21 octobre prochain. Pour ce dernier débat crucial, comment se préparent les chefs? Que se passe-t-il dans les coulisses?

Tout est réglé au quart de tour, de la simulation de débats jusqu'à l’habillement, en passant par la nourriture.

C’est un débat de deux heures debout; les ailes de poulet épicées sont à éviter avant [de monter sur le plateau].

Karl Bélanger, ancien directeur national du Nouveau Parti démocratique

La tâche peut être encore plus difficile si la langue maternelle du chef n'est pas le français, comme c’était le cas avec l’ancien chef néo-démocrate Jack Layton. « Pour le préparer, il fallait éviter de compliquer les choses en ajoutant des détails », soutient Karl Bélanger, ancien directeur du Nouveau Parti démocratique.

La préparation pour cet ultime affrontement est d’autant plus importante qu'il s'agit de la dernière occasion pour les chefs fédéraux de laisser leur marque auprès des électeurs.

Chargement en cours