Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Michel C. Auger
Audio fil du lundi 8 avril 2019

Sortie spatiale : quand la Terre devient une distraction

Publié le

L'astronaute canadien David Saint-Jacques
L'astronaute canadien David Saint-Jacques s'apprête à sortir dans l'espace (8 avril 2019)   Photo : NASA / Capture d'écran de la retransmission en direct de la NASA de la sortie de David Saint-Jacques

Chris Hadfield a peu de mal à imaginer ce qu'a ressenti David Saint-Jacques lorsqu'il s'est mis à flotter à 400 kilomètres au-dessus de nos têtes. Il se souvient très bien du sentiment qui l'a habité lorsqu'il s'est lui-même retrouvé dans le vide spatial, en 2001, lors de sa première sortie dans l'espace.

« Quand je suis sorti du sas, j’étais tellement occupé par tous les petits détails, toutes les choses techniques, mais quand j’ai vu la Terre, mes pensées se sont arrêtées. Pendant 10 secondes, je l’ai regardée avec une fascination énorme. Après, j’ai recommencé le travail », raconte l’astronaute à la retraite, au micro de Midi info.

L'astronaute canadien David Saint-Jacques
L'astronaute David Saint-Jacques procède à plusieurs tâches d'entretien à la Station spatiale internationale (SSI) - (8 avril 2019) Photo : NASA et l'Agence spatiale canadienne/Capture d'écran d'une vidéo de l'Agence spatiale canadienne sur la sortie de David Saint-Jacques

Même après des années d’entraînement, rien ne peut préparer un astronaute à l’immensité du spectacle qu’il verra une fois à l’extérieur de la Station spatiale internationale, selon Chris Hadfield. « Vous êtes seul dans l’univers, dans un endroit où il est presque impossible de se trouver. Vous n’êtes plus un humain terrestre, vous êtes un humain spatial. »

Il y va même d’un conseil pour ceux qui auront la chance, comme lui, de vivre un tel moment. « C’est nécessaire de prendre les minutes pour contempler l’énormité de l’événement. »

Chargement en cours