Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Manon Globensky
Audio fil du mercredi 16 janvier 2019

Les Mexicains plus préoccupés par la pénurie d'essence que par le procès d'El Chapo

Publié le

L'ex-président mexicain Enrique Peña Nieto
L'ex-président mexicain Enrique Peña Nieto lors de la journée de célébration de l’indépendance du Mexique, le 15 septembre 2018, alors qu'il était à la tête du pays.   Photo : Getty Images / Hector Vivas

Le correspondant au Mexique du journal Le Monde, Frédéric Saliba, parle des répercussions sur l'opinion publique des révélations concernant l'ancien président mexicain, Enrique Peña Nieto, au procès d'El Chapo à New York. Un témoin important au procès a raconté que l'ancien président aurait reçu un pot-de-vin de 100 millions de dollars.

« Les médias mexicains en ont beaucoup parlé, explique le journaliste, mais pour l'instant, les Mexicains sont plutôt préoccupés par la pénurie d’essence qui frappe plusieurs états depuis des semaines. » Toutefois, la lutte à la corruption est toujours une priorité pour le nouveau gouvernement mexicain.

Le nouveau président, Andres Manuel Lopez Obrador, a été élu en promettant de mettre fin à la corruption. Paradoxalement, il propose un pardon, une sorte d’immunité pour les anciens dirigeants impliqués dans la corruption, et cette idée choque les Mexicains. Un référendum doit se tenir sur ce sujet en mars.

Chargement en cours