•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand un projet de jardin devient un projet de société

Michel le samedi

Avec Michel Doucet

Samedi de 7 h à 11 h
7 h 30 à 11 h 30 à T.-N.-L.

Quand un projet de jardin devient un projet de société

Rattrapage du samedi 27 juin 2020
Une pancarte avec le nom du jardin collectif Park & Pine, en avant du jardin lui-même.

Le jardin collectif Park & Pine est situé au 200, rue Park à Moncton.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Robichaud

Lorsque les propriétaires de deux terrains vagues du centre-ville de Moncton ont demandé à Symbiose, le regroupement de sensibilisation aux enjeux environnementaux et de justice sociale de l'Université de Moncton, de développer un jardin pour embellir l'espace, le concept de jardin collectif s'est imposé presque naturellement.

Le jardin, au coin des ruesPark et Pine, est situé dans un quartier plutôt chaud de Moncton, où se côtoient résidants, nouveaux arrivants, itinérants et prostituées. Les deux maisons abandonnées qui s’y trouvaient ont d’ailleurs brûlé alors que des itinérants ont tenté d’y faire un feu pour se réchauffer lors d’une froide nuit d’hiver.

Pour les deux coordonnateurs du projet, Kevin White et Alex Arseneau, l’occasion était parfaite pour que le jardin devienne aussi un projet de société.

Un jardin aménagé dans un quartier chaud de Moncton.

Le jardin collectif Park & Pine à Moncton.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Robichaud


En invitant les gens du quartier à s’impliquer dans la plantation, l’entretien et la récolte du jardin, ils espèrent que ceux-ci en apprendront davantage sur les bienfaits psychologiques et environnementaux du jardinage, mais que ce sera aussi un lieu de rencontres et d'échanges.

Les gens s’étant impliqués dans le jardin pourront bien sûr avoir leur part de la récolte, mais les surplus seront distribués à des organismes locaux venant en aide à différents groupes de personnes plus vulnérables, comme la Harvest House de Moncton, oeuvrant auprès des sans-abris.

Par ailleurs, le projet n’est pas sans défis, comme par exemple les coûts importants associés à la consommation d’eau nécessaire à l’arrosage.

L’animateur Michel Doucet s’est entretenu avec les deux coordonnateurs du jardin collectif Park & Pine de Moncton, Kevin White et Alex Arseneau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !