•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prendre sa place, faire sa place comme jeune femme noire en région

Même fréquence

Avec Maude Rivard

En semaine de 15 h à 18 h

Prendre sa place, faire sa place comme jeune femme noire en région

Rattrapage du vendredi 19 février 2021
Originaire de La Martinique, Sandrine Émond est installée à Matane depuis trois ans. Portrait d'elle, souriante, en été.

Originaire de La Martinique, Sandrine Émond est installée à Matane depuis trois ans.

Photo : Sandrine Émond

Comment prendre sa place en région et comment faire sa place, comme jeune femme noire, en 2021?

En ce mois de l'histoire des Noirs, la question se pose.

Selon l'étudiante en droit à l'Université de Sherbrooke Marie-Clarisse Berger, originaire de Rivière-du-Loup, les jeunes personnes noires comme elle sont sous-représentées dans l'espace public.

Marie-Clarisse Berger et Sandrine Émond sont d'avis que la population a une réelle volonté de faire preuve d'ouverture. Toutefois, elles regrettent que les dirigeants se montrent souvent timides à faire ce qu'il faut pour combattre les préjugés.

Sandrine Émond est agente de développement en attractivité et intégration chez Service d'accueil des nouveaux arrivants de La Matanie (SANAM). Originaire de La Martinique, elle est installée à Matane depuis trois ans.

Le 25 février prochain à 18h30, elle animera le panel de discussion virtuel Notre région, nos histoires: Quelle place pour les personnes noires au Bas-Saint-Laurent?

Une belle occasion d'en apprendre davantage sur l'histoire des Noirs et d'ouvrir ses horizons.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !