•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du financement et un Marché de Noël interculturel pour Accueil et intégration Bas-Saint-Laurent

Même fréquence

Avec Maude Rivard

En semaine de 15 h à 18 h

Du financement et un Marché de Noël interculturel pour Accueil et intégration Bas-Saint-Laurent

Rattrapage du mercredi 25 novembre 2020
La jeune Noa-Rachelle Angolo souriante et heureuse de ce premier Noël.

Noa-Rachelle Angolo, les yeux pétillants d'étoiles lors d'une activité de Noël organisée par Accueil et intégration Bas-Saint-Laurent.

Photo : Jean-Pierre Pérouma

Accueil et Intégration Bas-Saint-Laurent (AIBSL) aura davantage de moyens pour accompagner les nouveaux arrivants grâce à un financement majoré par le gouvernement du Québec.

En effet, son financement passera donc de 280 000 dollars à 500 000 dollars par année, soit près du double.

« Depuis l'automne, explique Caroline Houle, directrice de l'organisme, on offre une formation de groupe intitulée Objectif intégration, qui permet aux immigrants de mieux s'intégrer à la société québécoise. On explique pourquoi le Québec est francophone, pourquoi c'est une société laïque. On parle d'histoire mais aussi des rôles des hommes et des femmes, par exemple. »

Un autre programme, intitulé Espace Parents, sert à accompagner les parents arrivés d'outre-mer et qui doivent mieux comprendre le rôle parental dans la société québécoise. Le financement gouvernemental bonifié permettra aussi de péréniser ce programme.

« Depuis que Rimouski est la quatorzième ville désignée par le gouvernement du Québec pour l'accueil des réfugiés pris en charge par l'État, nous accueillons environ soixante-dix familles de réfugiés par an, ajoute Caroline Houle. Toutefois, depuis la COVID-19, Rimouski n'a pas reçu de demande. Par contre, des personnes qui vivaient dans des grands centres, sont venues s'installer dans la région. La COVID-19 a changé le type de demandes qu'on recevaient. Des immigrants se sont retrouvés sans ressources. »

Chiara Ménard, agente de communication et de sensibilisation ​pour AIBSL et organisatrice du Marché de Noël interculturel qui se tiendra samedi et dimanche à Rimouski, nous a par ailleurs expliqué tous les détails entourant l'activité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !