•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

AGROFOR cible des projets au Bas-Saint-Laurent

Même fréquence

Avec Xavier Lacroix

En semaine de 15 h à 17 h 30

AGROFOR cible des projets au Bas-Saint-Laurent

Rattrapage du lundi 20 janvier 2020
Gilbert Marquis, président de l’UPA au Bas-Saint-Laurent

Gilbert Marquis, président de l’UPA au Bas-Saint-Laurent

Photo : Radio-Canada / Isabelle Damphousse

Agrofor, un organisme qui facilite la réalisation de projets dans les filières agroalimentaire et forestière du Bas-Saint-Laurent, a annoncé hier les projets qui recevront son appui: maintien et le renforcement de l'Abattoir de Luceville ; développement de la filière des petits fruits par ATAB, coopérative de solidarité et le projet de valorisation de la fibre du lin, piloté par la MRC de La Mitis.

Gilbert Marquis, président de l'Union des producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent et François L'Italien, chercheur pour l'Institut de recherche en économie contemporaine expliquent que leur organisme soutient de nombreux projets dans la région.

Mis sur pied en 2019 par l’Institut de recherche en économie contemporaine (IREC), de l'UPA du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, ainsi que des directions régionales du ministère de l’Agriculture, des pêcheries et de l’Alimentation du Québec de l’Est-du-Québec, Agrofor est une unité d'intervention dont le mandat est d’accélérer la réalisation de projets structurants pour le développement de filières agroalimentaire et forestière au Bas-Saint-Laurent.

Le but est de mettre en place des outils pour que les projets innovateurs puissent aller de l'avant, soutient M. Marquis. C'est avec des projets comme ça que le monde va dire : ''voilà, regardez les beaux projets au Bas-Saint-Laurent'', et ils vont embarquer, croit-il.

Le constat est que les politiques agricoles ont fait leur travail, mais, force est de constater que ce n'est plus assez. On a besoin d'une nouvelle génération d'outils, mentionne pour sa part M. L'Italien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !