•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blue Monday  :  la santé mentale des employés dans la mire

Même fréquence

Avec Xavier Lacroix

En semaine de 15 h à 17 h 30

Blue Monday  :  la santé mentale des employés dans la mire

Rattrapage du lundi 20 janvier 2020
Un homme se tient le nez en signe d'épuisement devant son ordinateur portable posé sur une table.

Parler de ses problèmes de santé mentale au travail n'est pas toujours facile.

Photo : iStock

Le jour le plus déprimant de l'année est à nos portes : le Blue Monday, ou lundi bleu. Au-delà de l'anecdote, la question de la santé mentale des employés est-elle suffisamment prise en compte par les employeurs?

François Courcy, professeur spécialiste de la santé au travail, du sentiment d'efficacité personnelle et des changements systémiques dans les organisations, explique que les mentalités ont évolué au fil du temps.

Il y a quelques années, c’était vraiment mal vu de prendre congé du travail pour des raisons de santé mentale, relate le professeur. Aujourd’hui, la mentalité des travailleurs a évolué, mentionne-t-il.

Selon lui, aucun secteur et aucune profession n'est à l'abri d'un problème comme l'épuisement professionnel. Ce risque est multiplié dans un contexte de pénurie de main-d'œuvre, souligne le professeur.

M. Courcy s'est d’ailleurs associé au conférencier Jasmin Roy pour créer un observatoire visant à prévenir les milieux de travail toxiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !