Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Xavier Lacroix, L'heure de l'Est
Audio fil du lundi 7 octobre 2019

La place des garçons à l'école fait encore couler de l'encre

Publié le

Investir dans la petite enfance doit être une priorité, estiment les spécialistes.
Peut-on parler de «cancres» chez les garçons à l'école?   Photo : AFP / AFP/Getty

La place des garçons à l'école fait encore couler de l'encre mais cette fois, on parle des petits « cancres » ou de mauvais élèves pour montrer ce qu'ils sont devenus, raconter leur parcours au-delà du système scolaire. Ils se nomment Steve Bégin, Mathieu Cyr, Guy Ferland, Marc Hervieux, Claude Laroche, Emmanuel Lauzon, Jean-Pierre Léger, Pierre-Luc Quimper, Marc Séguin, Alexandre Taillefer, Stanley Vollant et François Cardinal.

Dans le livre Lâchez pas les gars ! paru aux éditions La Presse, l'auteur et éditorialiste en chef à La Presse François Cardinal a recueilli des témoignages d'hommes qui ont réussi malgré leurs difficultés à l'école.

Chaque ancien cancre, chaque homme a son parcours. Il n'y a pas un lien direct entre toutes ces histoires-là et c'est ce qui est beau. Marc Séguin a rencontré un homme qui a cru en lui. Mathieu Cyr ça été l'humour, il est tombé sur cette passion-là sur le tard, après avoir décroché, frappé un mur personnel. [...] Ce livre, c'est un message envoyé aux garçons mais aussi à leurs parents pour leur dire que ça peut bien aller quand même. Arrêtez de vous arracher les cheveux de la tête. Oui, il faut être là, mais s'il a l'encadrement et l'amour autour de lui, l'enfant va trouver sa propre voie.

François Cardinal, auteur et éditorialiste en chef à La Presse

Chargement en cours