•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plan de contingence draconien à Hockey Québec

Même fréquence

Avec Xavier Lacroix

En semaine de 15 h à 17 h 30

Plan de contingence draconien à Hockey Québec

Rattrapage du mercredi 29 avril 2020
Un gardien de but tente d'arrêter le tire d'un joueur de l'équipe adverse.

Un total de 700 joueurs participent au Tournoi de hockey mineur Desjardins.

Photo : Radio-Canada

Le chroniqueur Martin Leclerc a récemment secoué les colonnes du temple en signant un billet sur le site web de Radio-Canada. Il y est question de la reprise des sports d'équipes au Québec. Suite à ses recherches, il avance que tant qu'un vaccin contre la COVID-19 ne peut être accessible à la population, la pratique du hockey en sera profondément transformée. Hockey Québec confirme d'ailleurs travailler sur différents scénarios de reprise. René Levesque en a parlé avec plusieurs acteurs de la région bas-laurentienne.

Le vice-président aux opérations à Hockey Bas-Saint-Laurent, Yannick Dumais, fait partie des dirigeants impliqués dans les comités d'études se penchant sur une éventuelle relance respectant les consignes de la santé publique. Il confirme d'ailleurs les bouleversements des propositions sur la planche à dessin.

C'est ce qu'on nous dit. Que le hockey, tel qu'il se jouait avant le 12 mars, [...] ça ne pourra pas se faire. On doit donc prévoir un plan de relance permettant de mettre nos jeunes sur la glace tout en respectant les consignes de sécurité.

Yannick Dumais, VP opération à Hockey BSL

En gros, les déplacements d’une ville et d’une région à l’autre seraient abolis. On organiserait du hockey strictement local auquel ne participeraient que des membres d'une même organisation. Autrement dit, les associations seraient confinées et ne joueraient qu'en vase clos les unes par rapport aux autres.

Cela dit, Hockey Québec a dû faire aujourd'hui une mise à jour en publiant un communiqué précisant qu'aucun scénario n'était encore déterminé et qu'on parle en fait de l'ébauche d'un plan qui sera déposé à Québec.

Autre son de cloche

Pour le coordonnateur des équipes Assauts de l'école Armand Saint-Onge à Amqui, Marc Riverin, « faut être en mode solution et non pas en mode panique ». Pour lui, cette crise pourrait être l'occasion de revoir l'essence de la pratique sportive pour les jeunes athlètes.

Comme des ajustements sont à prévoir dans ce contexte de pandémie, il se demande si l'avenir de l'éducation physique ne devrait pas s'appuyer sur le multisport, cette idée voulant que les jeunes athlètes s'accomplissent en variant les disciplines.

Quoiqu'il en soit, sans vaccin, l'impact sera bien réel sur les sports se pratiquant en équipe. Un retour à la normale constituerait un dénouement plus qu'optimiste.

Raison pour laquelle on entend de plus en plus parler de New Normal comme expression consacrée pour décrire l'avenir post-COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !