•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Refonte du hockey féminin : les Pionnières veulent rester en D1

Même fréquence

Avec Xavier Lacroix

En semaine de 15 h à 17 h 30

Refonte du hockey féminin : les Pionnières veulent rester en D1

Audio fil du lundi 28 octobre 2019
Les Pionnières du Cégep de Rimouski célébrant la victoire au Complexe sportif Desjardins, à Rimouski

Les Pionnières du Cégep de Rimouski célébrant la victoire au Complexe sportif Desjardins, à Rimouski

Photo : Radio-Canada / René Levesque

Dans le cadre de la refonte de la ligue collégiale de hockey féminin, le Cégep de Rimouski déposera une demande afin de conserver l'équipe féminine de hockey des Pionnières de hockey en première division (D1) du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

Après avoir appris la semaine dernière que le Cégep voulait déclasser son équipe de hockey féminine en seconde division (D2), les hockeyeuses des Pionnières et leurs parents demandaient une rencontre avec la direction du collège. Le Cégep y donnait suite en les recevant vendredi dernier.

À la suite de cette réunion, la direction du Cégep a décidé in extremis de revoir sa position, tout juste avant qu'elle ne dépose une demande au Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) afin de reconduire son équipe de hockey féminine en D1.

Rejoint lundi, le président-directeur général du RSEQ, Gustave Roël, avoue avoir entendu des échos du projet du Cégep de vouloir changer son équipe féminine de catégorie.

Je trouve sage et sain que le milieu se questionne et fasse leur évaluation. Ce matin, nous avons [reçu] une communication officielle du Cégep qui dit [que] malgré tout ce qu'on entend dans le milieu, le Cégep de Rimouski déposera officiellement le 1er novembre leur documentation.

Gustave Roël, pdg du RSEQ

Il se réjouit que le Cégep ait changé son fusil d'épaule. Mais, comme la nouvelle division 1 passera de neuf à six équipes, les établissements auront à suivre un nouveau cadre de référence, encore plus exigeant que le précédent. Avec de nouvelles prétentions, la demande en ressources suivra. Raison pour laquelle un nouveau processus de demande avait été exigé par la RSEQ.

Réorganisation

Mais, d'où vient la nécessité de revoir la structure féminine de la RSEQ? D'une restructuration venant de la Fédération québécoise de hockey sur glace (FQHG). En effet, en révisant le fonctionnement du volet féminin de la Ligue de hockey d'excellence du Québec (LHEQ), il était conséquent de revoir la cohérence de la ligue collégiale. Les joueuses intégrant les rangs du hockey collégial arrivent du niveau midget AAA de la LHEQ.

La première division du RSEQ passera donc à six formations; la seconde qui verra le jour l'an prochain prévoit en compter six, dont trois nouvelles qui seront basées à Trois-Rivières, Thetford Mines et Drummondville.

Toutefois, comme il y a toujours plus de demandes pour une place en première division qu'en seconde, on jouera du coude pour conserver sa place.

L'enjeu principal sera maintenant pour tous de présenter une équipe de calibre.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca