•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ontario : le choc et la détermination des francophones

Médium large

Avec Catherine Perrin

Ontario : le choc et la détermination des francophones

Audio fil du mardi 20 novembre 2018
Des manifestants avec des enseignes et un drapeau franco-ontarien à Cambridge, en Ontario.

Manifestation contre les réductions de services en français à Cambridge, en Ontario

Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

« Quand j'entends que les plaintes vont être retournées à l'ombudsman, ça me donne un peu des cauchemars. Quand je suis arrivée, en 2003, c'était le cas. Il n'y avait presque pas de plaintes, parce que les gens n'avaient pas confiance en le processus. » Madeleine Meilleur se souviendra du jour de l'abolition du projet d'Université de l'Ontario français et du Commissariat aux services en français comme d'un « jeudi noir ». En compagnie de l'historien Serge Miville et de l'auteur Jean-Marc Dalpé, l'ancienne ministre explique à Catherine Perrin que les Franco-Ontariens ne s'attendaient pas à un tel dénouement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi