Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du jeudi 20 septembre 2018

Le devoir de réserve des anciens chefs d’État, une obligation volatile

Publié le

André Laurendeau, Louise Beaudoin et Christophe Cloutier-Roy au micro de Catherine Perrin.
André Laurendeau, Louise Beaudoin et Christophe Cloutier-Roy   Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

En principe, un ancien dirigeant politique doit s'abstenir de se prononcer sur les agissements du gouvernement en place. Quand un Barack Obama critique Donald Trump ou qu'un Jean Charest se moque de l'improvisation de Philippe Couillard, toutefois, cette règle est mise à mal. Le chercheur Christophe Cloutier-Roy, le journaliste Marc Laurendeau et l'ancienne ministre Louise Beaudoin expliquent à Catherine Perrin quand il est légitime qu'un ancien chef d'État se mêle des affaires d'un successeur.

Chargement en cours