Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mercredi 24 mai 2017

Comment savoir si vous êtes psychopathe

Publié le

Chrystine Brouillet et Hubert Van Gijseghem au micro de Catherine Perrin
Chrystine Brouillet et Hubert Van Gijseghem   Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Attitude antisociale et impulsive, idées grandioses, absence de culpabilité... Malgré des critères bien établis, il est difficile de définir ce qu'est la psychopathie et qui en est atteint. L'auteur Jon Ronson jette un regard critique sur les manquements de la psychiatrie à cet égard dans Êtes-vous psychopathe?, un livre immensément populaire en Angleterre et aux États-Unis. Chrystine Brouillet, écrivaine, et Hubert Van Gijseghem, psychologue, ont lu la nouvelle version française. Ils expliquent à Catherine Perrin pourquoi ils l'ont trouvée confuse et mal appuyée, mais aussi plus angoissante qu'un roman policier.

Hubert Van Gijseghem avoue ne pas trop avoir compris l’utilité de ce livre. Il reproche à Jon Ronson de mal distinguer la psychopathie et la folie. Il déplore aussi son biais antipsychiatrique et n’écarte pas qu’il ait des sympathies pour l’Église de scientologie, notoirement opposée à la psychologie.

« La psychopathie n’est pas la folie, souligne-t-il. Il n’y a, dans la psychopathie, jamais de perte de contact avec la réalité. Chaque geste posé a une finalité très pensée. Le psychopathe a exactement la même pensée causale et critique que vous et moi. Il ne fait jamais rien pour rien. Lorsqu’il tue quelqu’un, c’est toujours à la suite d’un raisonnement très [facile à suivre]. »

Dérangeant
« Ce n’est pas un jeu, la psychopathie. On parle de ça comme si ce n’était pas grave, mais c’est grave d’être atteint mentalement. On ne s’amuse pas », note Chrystine Brouillet, qui, malgré quelques reproches, recommande le livre pour son côté hautement dérangeant.

Elle a notamment été horrifiée d’apprendre quelles expériences avaient été menées auprès des psychopathes pour les traiter. « C’est un livre qui soulève énormément de questions. J’ai refermé le livre en me demandant : "Est-ce que j’en sais plus? Non, mais je suis terrifiée. Mon idée n’est pas faite, parce que je trouve que trop de choses ne sont pas réglées. »

Chargement en cours