Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mercredi 23 janvier 2019

Votre parfum gêne-t-il votre entourage?

Publié le

Du parfum vaporisé jaillissant d'une bouteille.
Le parfum peut déclencher des maux de tête, des nausées et des crises d'asthme chez les gens souffrant d’hypersensibilité chimique multiple.   Photo : iStock

Maux de tête, nausées, crises d'asthme... Les produits d'hygiène corporelle ou d'entretien ménager aux odeurs trop fortes gênent certaines personnes au point de les empêcher de fonctionner. L'inhalothérapeute Marie-Ève Girard, le maire d'Edmunston, Cyrille Simard, et la recherchiste Véronique Audet-Gagnon expliquent à Catherine Perrin que l'intolérance aux parfums n'est pas toujours due à une appréciation négative des senteurs.

Marie-Ève Girard précise qu’il s’agit d’hypersensibilité chimique multiple, une condition qui affecte également les personnes intolérantes aux moisissures ou aux champs électromagnétiques. Un million de Canadiens en ont reçu un diagnostic formel, mais le phénomène serait à la hausse en raison de la prévalence croissante des fragrances artificielles dans l’environnement.

La faute au chimique

« Ce sont vraiment des produits qui sont à 90 % d’origine synthétique ou à base de pétrole, dit-elle. L’hypothèse est que l’hypersensibilité se développe sur le long terme. À force de s’exposer, […] on perd sa tolérance, et c’est là qu’il va y avoir, à un moment donné, présence de symptômes. »

Il ne s’agit pas d’une allergie proprement dite.

Les symptômes sont bel et bien réels. La personne qui fait une crise d’asthme sur son lieu de travail à cause d’une fragrance ne l’invente pas.

Marie-Ève Girard

Intolérable

Pour Véronique Audet-Gagnon, un serveur portant un peu trop d’eau de Cologne peut signifier la fin d’un repas. « Ce n’est pas que je trouve que ça sent mauvais, précise-t-elle. Je trouve même que certains parfums sentent très bon. Sauf que je ne les tolère pas. »

Dans les transports en commun, ce n’est pas drôle. Ça m’est arrivé souvent de sortir du bus et d’attendre le prochain.

Véronique Audet-Gagnon

La modération a bien meilleure odeur

À Edmunston, le maire Cyrille Simard encourage les employés municipaux à utiliser des produits de toilette sans parfum ou à la fragrance la plus discrète possible. Il a remarqué une diminution du nombre de plaintes provenant de personnes hypersensibles depuis l’émission de cette directive.

« Beaucoup de gens ont été surpris, note-t-il. Mais une fois qu’on a passé le cap de la rigolade, […] les gens ont vu que c’était de l’ordre du raisonnable. »

Chargement en cours