Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mardi 11 septembre 2018

11 Septembre : une Montréalaise honore son mari avec une fondation

Publié le

Kimmy Chedel au micro de Catherine Perrin.
Kimmy Chedel   Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

« Il m'a demandé d'appeler le 911 parce qu'il était pris au 87e étage. » Le 11 septembre 2001 à 9 h 22, Kimmy Chedel a parlé à son mari, Frank Doyle, pour la dernière fois. À 9 h 59, elle voyait s'écrouler la tour du World Trade Center dans laquelle il se trouvait. Depuis, elle garde l'esprit de son mari en vie grâce à Team Frank, une fondation qui met sur pied des événements sportifs et amasse des fonds pour construire des écoles en Afrique. Kimmy Chedel raconte à Catherine Perrin avoir souhaité perpétuer la mémoire de Frank pour ses enfants.

« J’entendais les gens autour de lui qui toussaient, et j’entendais des vitres être cassées à la hache. [Frank] m’a expliqué qu’il devenait difficile de respirer », se souvient Kimmy Chedel. Ce matin-là, Frank l’appelait pour lui dire au revoir, mais il espérait aussi que les autorités fassent déverrouiller les portes au sommet de la tour sud pour permettre aux gens coincés de sortir.

J’étais devant la télévision. À 9 h 59, World Trade 2 est tombée. Je tenais ma petite fille de 2 ans, Zoë, et j’ai vu la bâtisse s’écrouler. Ce moment-là est comme en permanence dans ma tête.

Kimmy Chedel

Revenue vivre dans les Laurentides, elle a mis sur pied Team Frank, qui n’avait d’abord comme but que de garder vivante la mémoire de son mari. « Frank était très athlétique, souligne-t-elle. Trois semaines avant son décès, il a fait un triathlon à Sainte-Agathe. Il a nagé 1 km, fait 35 km de vélo, couru 8 km, et il en était très fier. »

Une fondation qui fait école

De fil en aiguille, l’équipe a grossi et compte aujourd’hui 250 membres. Ceux-ci participent à divers événements dans le monde. À travers les études du fils de Kimmy et de Frank, Garrett, la famille a voyagé jusqu’en Afrique et décidé de transformer Team Frank en Team Frank Africa. « On a été bouleversés par la pauvreté, indique Kimmy. On a été émus par le nombre d’orphelins qu’on a rencontrés en Afrique du Sud, au Rwanda, au Kenya. En famille, on a décidé qu’on allait commencer à construire des écoles dans les endroits les plus pauvres et éloignés des grosses villes. »

En juin, 21 Canadiens sont allés construire une première école au nom de la fondation à Welverdiend, en Afrique du Sud.

Esprit vivant

Pour ce qui est d’honorer la mémoire de son mari, et de faire en sorte que ses enfants gardent quelque chose de lui, Kimmy Chedel peut maintenant dire mission accomplie. « Régulièrement, des amis nous envoient des photos [montrant] ce qu’ils ont fait en l’honneur de Frank, dit-elle. Pour moi, son esprit reste très, très vivant. »

L’Équipe Frank présentera un événement-bénéfice mettant en vedette la chanteuse Lorraine Klassen, le 9 novembre au Collège Lower Canada, à Montréal.

Chargement en cours