•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mercedes fait appel à la québécoise Argon 18 pour lancer un vélo haut de gamme

Médium large

Avec Catherine Perrin

Mercedes fait appel à la québécoise Argon 18 pour lancer un vélo haut de gamme

Audio fil du lundi 9 juillet 2018
Gervais Rioux pose avec un vélo Argon 18

Gervais Rioux pose fièrement avec un vélo Argon 18

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

« On n'est pas une grande américaine avec des gros moyens en marketing, mais on a réussi quand même. » Gervais Rioux, président de l'entreprise montréalaise de vélos de haute performance, est très fier que le constructeur automobile se soit associé à lui pour son aventure dans le monde du cyclisme.

« Quand Mercedes nous a approchés, on voulait vraiment faire un partenariat sur cinq ans pour développer un produit conjointement. On est le leader du projet, mais Mercedes nous apporte des idées auxquelles on n’aurait pas pensé. Et eux, ils veulent apprendre de nous comment l’industrie du vélo fonctionne. »

Argon 18 compte sur une solide réputation dans le circuit du Tour de France. « C’est un petit monde, le vélo. Les gars se côtoient. Quand le matériel est bon, les coureurs se le disent. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi