•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Médium large

Avec Catherine Perrin

Deux femmes en or adapté au théâtre

Audio fil du lundi 9 juillet 2018
Catherine Léger au micro de Stéphan Bureau.

Catherine Léger

Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

« On trouve plusieurs façons de se divertir, mais est-ce qu'on ne s'ennuie pas quand même? C'est une question sur le bonheur, sur l'ennui. Qu'est-ce que ces filles-là cherchent en plongeant dans l'excès de plaisir? La question était très intéressante au moment de l'écriture. » L'autrice Catherine Léger s'est donné le défi de revamper et d'actualiser l'un des plus grands succès commerciaux de l'histoire du cinéma québécois, 48 ans après sa sortie en salle.

Catherine Léger avait beaucoup aimé l’originalité de la réflexion portée sur les deux personnages principaux. « Il y a dans le film une réflexion qui est très douce. Il y a le regard qui est posé sur ces deux femmes-là qui ont un rapport à leur plaisir et à leur quête de plaisir qui est assez rare. »

Souvent, on va présenter des personnages féminins qui se servent de la séduction pour obtenir de l’amour. Dans Deux femmes en or, on n’est pas du tout là-dedans. C’est comme si l'on inversait un peu les rôles, et quand on le regarde, on se dit : "Pourquoi pas?" C’est assez naturel.

Catherine Léger

L'autrice a été marquée par une phrase de l'une des protagonistes, qui ne s'expliquait pas que son mari ait acheté un instrument de musique cher à son fils. Elle y a vu un changement par rapport à aujourd'hui, relativement à la pression exercée sur les parents pour que les enfants soient performants. « Tu vois que le regard a changé. Cette réflexion sur le mode d’emploi pour les parents, toutes les choses qu’on doit faire et qu’on impose à nos enfants et qui font qu’il y a un besoin d’éclatement et de liberté », conclut-elle.

Deux femmes en or est présentée du 10 juillet au 10 août au Quai des arts, à Carleton-sur-Mer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi