Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mardi 19 juin 2018

La gastronomie turque, méconnue et pourtant si riche

Publié le

Les pides sont très répandues en Turquie.
Les pides, des pizzas sans sauce tomate, garnies de viande avec oignons ou fromage, font partie intégrante de la gastronomie turque.   Photo : iStock

« Vaste » et « diversifiée » : voilà comment Fisun Ercan, chef propriétaire du restaurant montréalais Su, qualifie la gastronomie turque. Arrivée au Québec il y a 20 ans, la chef d'origine turque s'est donné la mission de faire connaître la richesse de cette cuisine aux Québécois. Une des belles façons de découvrir les mets turcs, comme le börek, le cacyk et le dolma, est aussi de se rendre dans le pays d'Atatürk, qui recommence à attirer les touristes après quelques années tumultueuses.

Si la cuisine turque est si diversifiée, c’est notamment en raison de la grandeur du pays, qui est divisé en sept grandes régions, explique Fisun Ercan. La cuisine sur la côte égéenne est donc différente de celle que l’on peut goûter dans les villes bordant la mer Noire.

Fisun Ercan suggère d’essayer les mantis, une sorte de raviolis farcis d’agneau ou de bœuf, qui peuvent être bouillis ou cuits à la vapeur. Elle recommande aussi les mezzés, qui est un ensemble de plats à partager s'apparentant aux tapas.

Chargement en cours