Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du lundi 18 juin 2018

98 personnes suffiraient à coloniser l’exoplanète la plus près de la Terre

Publié le

La planète Proxima Centauri b
La planète Proxima Centauri b   Photo : Getty Images / M. Kornmesser

Il faudrait un peu moins d'une centaine de personnes pour coloniser Proxima Centauri b, l'exoplanète la plus près de la Terre, ont récemment révélé un groupe de scientifiques multidisciplinaires dans un article du Journal of the British Interplanetary Society. Au terme d'un voyage de 6300 ans, l'équipage d'un navire interstellaire qui tenterait de rejoindre cette planète arriverait sain et sauf à destination, et surtout, non consanguin, à condition d'être 98 à bord, dit l'astrophysicien Frédéric Marin, membre du groupe de scientifiques.

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont utilisé un outil statistique de simulation de type Monte-Carlo créé par Frédéric Marin, post-doctorant à l'Observatoire astronomique de Strasbourg, où il effectue des recherches sur la formation et l'évolution des trous noirs.

« Nous avons créé notre propre programme, Héritage, qui prend en compte toutes les données […] en médecine, en démographie et en biologie, pour pouvoir répondre à cette question de manière extrêmement précise », explique-t-il.

Contrairement aux anthropologues John Moore et Cameron Smith, qui ont respectivement établi, par le passé, que l’équipage d'un navire interstellaire devrait être composé de 150 (Moore) et de 40 000 (Smith) individus, le groupe piloté par Frédéric Marin plaide qu’un groupe de 98 personnes serait suffisant pour coloniser Proxima Centauri b.

Chargement en cours