Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mardi 5 juin 2018

Geneviève Simard raconte son enfer entre les griffes de Bertrand Charest

Publié le

Geneviève Simard se livre à Catherine Perrin.
L'ancienne skieuse Geneviève Simard raconte son histoire à Catherine Perrin.   Photo : Radio-Canada / Pascal Michaud

« J'étais dans une situation de vulnérabilité extrême, et il a vraiment pris avantage de ça. » Au micro de Catherine Perrin, l'ancienne skieuse olympique Geneviève Simard revient sur sa douloureuse expérience vécue aux mains de Bertrand Charest, son ex-entraîneur de ski alpin. « Ça me suit encore aujourd'hui », dit celle qui a été agressée sexuellement à de nombreuses reprises, et ce, dès l'âge de 12 ans. Aujourd'hui, Geneviève Simard, 37 ans, veut sensibiliser le public aux agressions sexuelles dans le milieu du sport.

Avec trois anciennes coéquipières, Geneviève Simard a fait une sortie publique, lundi, afin de demander aux gouvernements fédéral et provinciaux d'adopter des mesures pour s'assurer que les jeunes athlètes canadiens ne soient plus soumis à du harcèlement psychologique ou physique, voire à des agressions sexuelles.

« On le fait […] pour avoir le plus grand impact, sensibiliser la population pour vraiment créer un mouvement et s’assurer de prendre ce chapitre-là, vraiment sombre, et [d'en faire quelque chose de] positif », dit Geneviève Simard, qui a été la première personne à porter plainte contre l’ex-entraîneur de ski alpin.

On veut mettre en place un plan de sécurité qui va empêcher d’autres gens comme Charest de faire des gestes horribles auprès des enfants. On veut sécuriser le sport, le rendre sans [agressions].

Geneviève Simard, ancienne skieuse

L’ex-entraîneur de ski alpin a été reconnu coupable en juin 2017 de 37 chefs d’accusation pour des crimes sexuels commis sur de nombreuses victimes adolescentes. Il a été condamné à 12 ans de prison. Depuis, il a fait appel de sa peine.

Des profondes séquelles

Geneviève Simard dit garder d'importantes séquelles de sa douloureuse expérience avec Bertrand Charest. Ce dernier, avec ses agissements répétés, a profondément marqué la vie de la skieuse.

C’est sûr que j’ai le sentiment que je ne me suis pas rendue à mon plein potentiel. […] Après ça, je suis devenue une fille vraiment renfermée, j’avais du mal à faire confiance. J’étais prudente. […] Il y avait vraiment un lien de confiance qui était brisé, alors c’était difficile de performer et de me développer à mon plein potentiel.

Geneviève Simard, ancienne skieuse

Vers la guérison

Aujourd’hui, Geneviève Simard dit être sur le chemin de la guérison, un processus qui sera cependant lent. « Je pense que c’est quelque chose [avec lequel] je vais apprendre à vivre. Ça ne sera jamais derrière moi. Ç’a été trop significatif dans ma vie pour l’oublier. Il faut juste apprendre à vivre avec et composer avec ça », dit-elle.

Je souhaite de continuer ma guérison. Le processus est entamé, mais il n’est pas terminé. Alors, je me souhaite d’aller de mieux en mieux, de jour en jour.

Geneviève Simard, ancienne skieuse

Chargement en cours