•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Histoire de couple : India Desjardins et Olivier Bernard, alias le pharmachien

Médium large

Avec Catherine Perrin

Histoire de couple : India Desjardins et Olivier Bernard, alias le pharmachien

Audio fil du lundi 26 mars 2018
India Desjardins et Olivier Bernard répondent aux questions de Catherine Perrin au studio 18 de Radio-Canada, à Montréal, le 26 mars 2018.

L'auteure India Desjardins et le pharmacien Olivier Bernard

Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

L'auteure India Desjardins et le pharmacien Olivier Bernard forment un couple qu'ils qualifient d'improbable depuis presque quatre ans. Ils racontent leur première rencontre, qui s'est faite simplement autour d'un verre. Puis, ils parlent ouvertement de leur problème de fertilité, qui a inspiré la bande dessinée Ma vie avec un scientifique : la fertilité.

Au moment de leur rencontre, India Desjardins n’était pas prête à s’engager. Elle a toutefois été séduite par le pragmatisme d’Olivier Bernard. De son côté, ce dernier a été attiré par la folie, l’intuition et l’émotion à fleur de peau de l’auteure de la série Aurélie Laflamme.

Si j’étais avec une personne exactement comme moi, je trouverais ça ennuyeux, la vie. Avec India, j’ai l’impression d’être dans un film sur une base quotidienne.

Olivier Bernard, pharmacien

L’expérience d’un échec de fertilité
Les deux amoureux dévoilent qu’ils ont été obligés d’interrompre les traitements de fertilité pour des raisons de santé. Pour mieux vivre leur deuil, ils ont décidé d’adopter Gustave, un bouvier bernois.

Ça faisait deux ans qu’on était en attente. On avait besoin de quelque chose dans notre vie pour nous sentir bien, pour passer à autre chose, pour donner notre amour.

India Desjardins, auteure

Référence :
Ma vie avec un scientifique : la fertilité (Nouvelle fenêtre), d’India Desjardins et Bach, Les Éditions de l’Homme, 2018

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi