•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rouler ses « r », une particularité qui remonterait à la Nouvelle-France

Médium large

Avec Catherine Perrin

Rouler ses « r », une particularité qui remonterait à la Nouvelle-France

Audio fil du lundi 5 mars 2018
La comédienne Louise Forestier et le poète Jean-Paul Daoust roulent leur r depuis leur enfance.

Louise Forestier et Jean-Paul Daoust

Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

Il y a quelques décennies, les Québécois de l'ouest de la province prononçaient très souvent les « r » en les roulant. La linguiste Anne-Marie Beaudoin-Bégin explique l'origine ancienne de ce « r » roulé sur le bout de la langue, dit apical. La comédienne Louise Forestier et le poète Jean-Paul Daoust discutent avec elle et Catherine Perrin de cette parlure en voie de disparition.

Des sources anciennes témoignent de l’existence du « r » roulé en France dès le 13e siècle. Il est toutefois difficile de décrire son évolution pendant la Nouvelle-France, puisque le 17e siècle est une période de grands changements linguistiques.

Un « r » roulé ou grasseyé?
Anne-Marie Beaudoin-Bégin distingue le « r » roulé du « r » grasseyé, produit à l’arrière de la gorge. Ce « r » grasseyé est surtout utilisé en France et peut être entendu dans des chansons d’Édith Piaf.

Commun chez les religieux par le passé
Longtemps présent chez les ecclésiastiques, le « r » roulé serait d’origine latine. C’est en étant élevé par des religieuses et des curés que Jean-Paul Daoust l’a adopté.
« Avec l’âge, je suis devenu conscient que je roulais mes « r ». Pour moi, ce n’était pas un acte politique ou d’affirmation, c’était simplement naturel. » Jean-Paul Daoust, poète

Avec l’âge, je suis devenu conscient que je roulais mes "r". Pour moi, ce n’était pas un acte politique ou d’affirmation, c’était simplement naturel.

Jean-Paul Daoust, poète

Des variations du « r » selon la région et l’âge
Il y a eu, jusque dans les années 1970, une différence entre la façon dont les habitants de l’est et ceux de l’ouest du Québec prononçaient leur « r ». Le « r » roulé du français québécois était surtout associé à Montréal, mais aussi aux régions du sud-ouest de la province.

Si, jadis, le trait phonétique du roulement du r était une variation diatopique, une variation selon le lieu, entre l’est et l’ouest du Québec. Aujourd’hui, on dit que c’est une variation diachronique, selon l’âge.

Anne-Marie Beaudoin-Bégin, linguiste
Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi